Artistes 2022

Pour consulter le programme du festival : Programme 2022

 

Cliquez sur les noms des artistes et les liens vidéos pour les découvrir : 

 

Trio SR9 :

Trio de marimbas (Paul Changarnier, Nicolas Cousin et Alexandre Esperet ) : samedi 25 juin à 20h30 au Carré du Perche à Mortagne-au-Perche dans un programme sur la danse à travers les siècles.

DSC_8551

« … Pour le programme donné cette semaine – Bach au marimba -, trois années de travail auront été nécessaires : chaque rythme, couleur et nuance sont le fruit d’une recherche passionnée. Le pari est gagné car jamais la musique du Cantor n’a sonné de telle façon ! » Judith Chaine, Télérama

« … They are passionate, hard-working, humble musicians who share an artistic vision… a group of great performers reaches into the intangible and immeasurable to create artistic relevance. » Travis Newman, Percussive Notes (USA)

« What a delightful concert it was! One of the terrific things about watching percussionists perform is that an audience can see and feel every emotion just exactly the way that the players do. Without instruments masking faces, it’s enthralling and enjoyable to relate and engage with the players as they talk to each other with their eyes, their smiles and their interactive glances. Trio SR9, the marimba trio from France on their first visit to Australia, were masters of such delightful communication. » Canberra City News (Australie)

Vidéo Trio SR9, présentation du programme sur la danse. 

Vidéo Trio SR9, Borodine : Danses polovtsiennes du Prince Igor.

 

 

Quintette à cordes :

Quatuor Ludwig (Sébastien Surel, violon, Manuel Doutrelant, violon, Padrig Fauré, alto et Anne Copéry, violoncelle) et Marc Desmons (alto) : dimanche 26 juin à 18h00 à l’église Saint Sauveur de Bellême dans un programme de quintettes de Mozart.

DSC_2920 - Copie

Marc Desmons. 1 pg

 

« Depuis sa création en 1985, le quatuor s’est démarqué par son raffinement sonore, sa puissante cohésion dans le jeu, son répertoire, à la fois vaste et contemporain…le temps ne semble pas avoir de prise sur leur enthousiasme et leur générosité un caractère unique en quatre instruments et seize cordes, qui a valu au quatuor de nombreuses récompenses et distinctions, au disque et dans le cadre de concours internationaux… » Marie-Aude La Batide-Alanore, ResMusica

Vidéo Quatuor Ludwig, Ravel : quatuor à cordes, 1er mouvement.

 

The Curious Bards :

The Curious Bards est un ensemble de musique ancienne, spécialisé dans les musiques traditionnelles de l’époque baroque, en particulier d’Irlande et d’Écosse. (Alix Boivert, violon baroque, Sarah Van Oudenhove, viole de gambe, Bruno Harlé, flûtes, Louis Capeille, harpe et Jean-Christophe Morel, cistre). Artiste invitée: Ilektra Platiopoulou (mezzo-soprano) : samedi 2 juillet à 20h30 à l’église de La Mesnière dans un programme de chants et danses d’Irlande et d’Ecosse.

1152_28-CB-1-copie

“Un voyage musical plein de charme, extrêmement coloré et dépaysant. On y fait plein de découvertes (…) Nous avons complètement craqué pour ces pièces traditionnelles et populaires !” Gaëlle Le Gallic, France Musique

“Les musiciens profitent de ces élans pour montrer, toujours avec une certaine simplicité, leur virtuosité et la maîtrise de leur instrument. (…) La lecture du livret laisse vite comprendre que cet enregistrement est le fruit d’un travail musicologique et musical, sérieux, voire scientifique. Cette approche se confirme par l’écoute qui fait entendre une parfaite maîtrise des moindres paramètres.” Emmanuel Derœux, Baroquiades

“The Curious Bards ont un son acoustique très raffiné qui nous transporte dans les salons d’Edimbourg du XVIIIe et XIXe siècles (…). J’apprécie beaucoup le son qu’ils créent, les nuances et l’originalité de leurs arrangements, ainsi que la cohésion entre tous les musiciens. Ce qui ne les empêche pas d’avoir un « groove » très brillant et impulsif, rappelant la spontanéité et l’influence de la danse propre au jeu des violonistes de l’île de Cape Breton.” Joshua Dickson, Royal Conservatoire of Scotland

Vidéo The Curious Bards.  

Vidéo The Curious Bards.

 

Etsuko Hirose (piano) :

Dimanche 3 juillet à 18h00 à l’église Saint-Aubin de Tourouvre-au-Perche dans un programme de danses de Chopin à Manuel de Falla.

191104_Etsuko HIROSE_07

« Etsuko Hirose is an extraordinary sensitive and very intelligent young musician. She is a brilliant outstanding pianist, her virtuosity is really exceptional. » Martha Argerich

« On découvre aussi, dans sa diction, un goût assez marqué pour la simplicité : jamais de nuances évaporées ou d’idées faites pour être relevées, mais bien au contraire une franchise et une loyauté qui sont sans prix chez Chopin. » Alain Lompech, Diapason

«Son toucher plein de grâce et de délicatesse a l’art de faire ressortir la complexité de Chopin, « une âme changeante et constamment attisée par le souffle d’une passion dévorante ». Etsuko Hirose a surmonté les partitions avec un talent qui lui a valu plusieurs ovations du public debout ! »  Ouest-France

Vidéo Etsuko Hirose à  La Roque d’Anthéron (Arte).  

Vidéo Etsuko Hirose, Liszt : Concerto n°2.

 

Jean-Luc Ho (clavecin) :

Samedi 9 juillet, 20h30 à l’église de Sainte-Céronne-lès-Mortagne : Folies d’Espagne et d’ailleurs. 

621_IMG-0208 photo Neo Tony Lee

« La France compte la jeune génération de clavecinistes la plus dynamique et douée du moment. Jean-Luc Ho, qui signe son premier enregistrement en solo, en est l’une des preuves flagrantes. Il joue Couperin avec une fermeté virile qui lui sied bien et le met en regard de L’Ouverture dans le style français de Bach, à laquelle le beau toucher et la fine intelligence du musicien profitent tout autant. » Renaud Machart, Le Monde

 « De Blandine Verlet, guide vénérée, Jean-Luc Ho a appris comment débusquer les troubles du sentiment sous les symétries de surface. C’est supérieurement réalisé dans le détail, d’une grâce indolente parfois inattendue. »  Philippe Ramin, Diapason

Vidéo Jean-Luc Ho, Bach : Partitas 

Vidéo Jean-Luc Ho, Couperin : Les Nations.

 

Lindija et Sanja Bizjak (deux pianos) :  

Dimanche 10 juillet à 18h00 au Manoir de Soisay à La Perrière : de la valse au tango.

Photo: Marco Borggreve

Photo: Marco Borggreve

« Pas la moindre comédie, une finesse et une délicatesse à couper le souffle » The Telegraph

« Le duo des sœurs Bizjak s’est révélé d’une trempe exceptionnelle. […] Voici un duo à réentendre de toute urgence !  » La Lettre du Musicien 

Vidéo Lindija et Sanja Bizjak, Ravel : La valse  

Vidéo Lindija et Sanja Bizjak, Bernstein ; West Side Story. 

 

Pour consulter le programme du festival : Programme 2022